Le SIDA est du au VIH qui affecte essentiellement les lymphocytes T4, indispensables aux réponses immunitaires de notre organisme. La diminution progressive des LT4 infectés par le VIH entraîne l’effondrement de nos défenses immunitaires, permettant ainsi le développement des maladies opportunistes, qui sont à l’origine du décès des malades.

Les traitements sont de plus en plus efficaces, mais il faut encore les améliorer et la mise au point d’un vaccin anti-VIH est à l’étude.